Après le véto sur la Syrie, Pékin et Moscou essaient de justifier leur position

Le veto sino–russe est destiné à permettre “la poursuite de la recherche d’un règlement pacifique de la crise syrienne chronique”, estime l’agence officielle Chine nouvelle.

Lire l’article complet sur Le Monde

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.