Après les attentats de New Delhi, les étudiants libanais dans le collimateur de la police indienne

Enquête sur une possible implication du Hezbollah dans l’attaque de lundi.

Après l’attentat contre une voiture de l’ambassade d’Israël à New Delhi, qui a grièvement blessé une diplomate israélienne, les services de renseignements indiens enquêtent sur une possible implication du Hezbollah dans l’attaque, ont affirmé jeudi des médias indiens.

“La police de New Delhi concentre son enquête sur le profil et les activités des étudiants libanais arrivés il y a quelques mois dans la capitale indienne”, révèle le site d’informations IndianExpress.com. “Les enquêteurs cherchent à déterminer s’il existe un lien entre certains de ces étudiants et le Hezbollah au Liban”, précise pour sa part la chaîne de télévision indienne Zee News. Près de 50 personnes seraient concernées par cette enquête, selon la même source. “La police surveille de près tous les lieux fréquentés par les étudiants libanais”, ajoute Zee News sur son site Internet.

Lundi dernier, le jour de l’attaque de New Delhi, la police géorgienne a également désamorcé une bombe découverte dans la voiture d’un employé de l’ambassade d’Israël.

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.