Syrie : de l’aspirine contre les massacres

L’Assemblée générale de l’ONU a adopté hier à une large majorité, malgré l’opposition notable, entre autres, de la Chine et de la Russie, une résolution condamnant la répression en Syrie. La résolution, adoptée par 137 voix pour, 12 contre et 17 abstentions, exige du gouvernement syrien qu’il mette fin à ses attaques contre la population civile, soutient les efforts de la Ligue arabe pour assurer une transition démocratique à Damas et recommande la nomination d’un envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie. Un texte qui n’aura qu’une portée essentiellement symbolique, l’Assemblée générale n’étant qu’un organe consultatif.

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.