La Syrie se sert du montage d’une vieille émission pour discréditer les opposants (vidéos)

La Syrie se sert du montage d'une vieille émission pour discréditer les opposants (vidéos)

Bachar Al-Assad, qui négociait discrètement avec les Israéliens en Turquie (y compris pendant la guerre avec le Hezbollah, à l’été 2006), en dépit de ses discours guerriers à l’égard d’Israël, accuse aujourd’hui l’opposante Bassma Kodmani d’avoir débattu avec des écrivains israéliens à Paris, dans une émission de télévision. La manœuvre vise à discréditer l’opposition et le Conseil National Syrien aux yeux de la population. Mais flagrant, le mensonge est vite dévoilé. Dos au mur, le régime syrien multiplie et varie ses mensonges pour retarder sa chute. En vain. Ses tentatives de donner une dimension islamique à la contestation ont lamentablement échoué. L’appel du chef d’Al-Qaïda, Ayman Al-Zawahiri, en faveur du djihad contre Assad, a été catégoriquement rejeté par l’opposition, la semaine dernière. Les opposants accusent en effet l’Iran de protéger Zawahiri et de l’exploiter en faveur d’Assad. En s’immisçant dans la crise syrienne, l’organisation terroriste a tenté d’offrir un inestimable service au régime lui permettant de placer sa répression dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. La manœuvre a également échoué. Dans le même cadre, les télévisions et sites syriens ont annoncé la mort d’un islamiste jordanien membre d’Al-Qaïda à Homs, publiant son nom et sa photo (Abou Al-Baraa Al Salti Al Ordoni). Or, le quotidien ” Al-Hayat ” a retrouvé et interviewé le même Abou Al-Baraa chez lui en Jordanie, démentant formellement la (dés)information syrienne. Les médias du régime de Damas avaient utilisé la photo du Jordanien, lors d’une récente manifestation organisée à Zarka, pour diffusé son portrait et étayer l’information de sa mort aux combats à Homs !! Damas a également tenté de susciter des divisions inter-kurdes en exploitant les partisans du PKK d’Abdallah Oçalan contre les activistes kurdes engagés dans la révolution, sans grands résultats. Il a également chargé d’anciens prisonniers sunnites, généreusement rémunérés, d’agresser des chrétiens dans la région de Wadi Al-Nassara (Marmarita, Safita…) afin de provoquer des affrontements confessionnels et de pousser les Chrétiens dans ses bras. Les dignitaires chrétiens et sunnites de la région lui ont adressé une fin de non-recevoir. Les archives au secours Après ces échecs, le régime a dû sortir les grands mensonges. Les sites qui lui sont liés, dont Dampress, et la télévision iranienne ” Al-Alam “, viennent de mettre en ligne une vidéo sous-titrée en arabe pour discréditer Bassma Kodmani, membre du Conseil National Syrien (CNS). Cette propagande s’appuie sur l’émission culturelle ” Bibliothèque Médicis ” diffusée par la télévision française ” Public Sénat ” le 14 mars 2008, soit trois ans avant le déclenchement de la révolte syrienne, dont le thème portait sur ” le boycott palestinien du salon du livre israélien à Paris “. Voici la vidéo originale :

Lire l’article complet sur MediArabe.info

Share This
171 0 Feb 20, 2012

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.