La campagne préventive de Bachar Al-Assad contre Nicolas Sarkozy !

La campagne préventive de Bachar Al-Assad contre Nicolas Sarkozy !

La propagande du régime de Bachar Al-Assad se poursuit à un rythme effréné. Elle multiplie les mensonges pour justifier la guerre totale qu’il mène contre le peuple syrien. Sa dernière invention vise la France, accusée de fournir des armes à l’opposition et à l’Armée syrienne libre. Ce mardi, Damas va plus loin en annonçant l’arrestation de 120 militaires français à Zabadani, et en exploitant ce mensonge dans la campagne électorale contre le président Sarkozy. Le site syrien ” Dampress ” annonce en effet, ce mardi, une ” chasse fructueuse ” : ” les services syriens spécialisés ont arrêté une brigade française de transmission composée de 120 militaires, à Zabadani “. Et d’ajouter que ” cette nouvelle explique le changement de ton de Paris, qui fait désormais profil bas, de peur que cette affaire n’affecte la campagne de Nicolas Sarkozy. Alain Juppé a été chargé de négocier avec son homologue russe Sergueï Lavrov pour trouver une solution et libérer les 120 militaires Français “. Ces informations ne sont que la suite des mensonges relatifs à la capture, au Liban, de plusieurs agents occidentaux, et de la destruction de matériel occidental sophistiqué par l’armée libanaise, qui a démenti (lire ici la campagne contre la France du 6 février 2012 ). Elles font également suite aux mensonges concernant la mort de plusieurs militaires français dans les combats à Homs. D’autres mensonges ont fait attribuer à des chercheurs et des médias français des informations montées de toutes pièces (voir Olivier Roy et le Nouvel Observateur ). Dans ce cadre, l’ancien diplomate français arabisant Ignace Leverrier dévoile le rôle trouble de certains centres de recherches français qui ont récemment publié ” un rapport partiel, partial et fabriqué “, favorable au régime. Leverrier accuse indirectement ces centres de ” rouler pour Assad “. Le régime syrien tente en effet d’utiliser tous les moyens pour étayer sa théorie du complot et justifier la poursuite de la répression et l’extermination de la population. La nouvelle campagne contre Paris et plus particulièrement contre Nicolas Sarkozy est significative, à quelques mois des élections présidentielles. Assad mène une guerre totale préventive contre Sarkozy, accusé par les sites propagandistes et altermondialistes d’avoir ” comploté contre la Syrie, après avoir trahi la Libye “. Or, ces deux dossiers confortent davantage Nicolas Sarkozy face à ses détracteurs, dans la mesure où le candidat à sa propre succession à l’Elysée peut expliquer, à quiconque veut ou peut comprendre, que ” la France a tout fait pour aider Kadhafi et Assad. Elle les a sortis de leur isolement et les a reçus à Paris avec les honneurs. Mais face à leur entêtement à refuser les réformes, à leur attachement au pouvoir et à leur détermination à réprimer les populations libyenne et syrienne, la France ne pouvait pas continuer à les cautionner “. Très logiquement, la main tendue par Nicolas Sarkozy aux deux dictatures pour les accompagner dans la transition vers des Etats fréquentables, a été mordue. L’intervention française contre Tripoli et son activisme contre Damas sont à cet égard ” beaucoup moins dommageables pour la France que de garder le silence et d’assister, inactif, aux massacres des civils “. La France et Nicolas Sarkozy ne pouvaient pas se rendre complices des crimes contre l’humanité. Après tout, il vaudra mieux pour le président français sortant de perdre les élections à cause de ses interventions en Libye et en Syrie, que de perdre son âme, son honneur et ceux de la France ! Si Sarkozy perd les élections à cause de son activisme contre les dictateurs, il sortira grandi. Mais dans ce cas de figure, son vainqueur sera mal élu et redevable justement à ces dictateurs ! Qui ne se souvient pas de la période des années 1980 quand la Syrie avait littéralement pris la France en otage en raison de la complaisance de certains membres de l’équipe de François Mitterrand avec Hafez Al-Assad et ses services, ou les relations intimes entre un célèbre ministre français des Affaires étrangères et la fille d’un célèbre ministre syrien de la Défense, pilier de la dictature syrienne ? C’est justement dans l’espoir de se retrouver dans la même configuration et de remonter l’histoire une trentaine d’années que la propagande syrienne mène une campagne préventive contre la France. Mais ses mensonges sont tellement flagrants et grotesques que cette campagne ressemble à un pétard mouillé. Dario S.

Lire l’article complet sur MediArabe.info

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.