Gérald Dahan licencié après avoir piégé Nicolas Dupont-Aignan

Gérald Dahan licencié après avoir piégé Nicolas Dupont-Aignan

LA BLAGUE LUI A COÛTE CHER. L’imitateur et animateur radio Gérald Dahan s’est vu interdire l’accès aux locaux de Rire et Chansons mercredi 22 février au matin. La radio a confirmé par communiqué sa «fin de collaboration à effet immédiat», avec l’humoriste . La cause de cette rupture: la diffusion sur Internet, contre l’avis de la station, d’un canular téléphonique dans lequel Gérald Dahan se fait passer pour Eric Cantona et piège Nicolas Dupont–Aignan . Imitant l’accent de l’ancien footballeur défenseur de la cause du mal logement , Dahan engage la conversation avec le leader de Debout la République. Très vite, l’échange porte sur Nicolas Sarkozy . Et Nicolas Dupont–Aignan se lâche. «Je n’ai absolument pas confiance en Sarkozy qui est une catastrophe ambulante», dit–t–il. «Si Sarkozy est réélu, ça finira dans le sang. Après, ça finira dans la rue. Tu vois le pays supporter encore Sarkozy cinq ans?» (le faux Cantona lui a demandé de le tutoyer). Les autres candidats s’en sortent mieux aux yeux du député de la 8e circonscription de l’Essonne: « François Hollande , c’est un mec bien au fond. Le pansement Hollande est bien mieux que le pansement Sarkozy.» L’humoriste est un spécialiste des canulars, avec une prédilection pour les hommes politiques. En 2005, il imite Jacques Chirac pour demander à Zinedine Zidane et à l’équipe de France de poser la main sur le cœur au moment de l’hymne national.

Lire l’article complet sur slate.fr

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.