Guerre des boutons entre le GIGN et le Raid

C’est à chaque fois la même chose ! Lorsqu’un assaut musclé est lancé, la polémique s’enclenche. Ou plus exactement, lorsque l’autorité politique choisit pour conduire un assaut spectaculaire et médiatique une force qui n’est pas le Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), aussitôt la controverse s’amorce. Elle est généralement lancée par ceux qui estiment que les gendarmes d’élite sont meilleurs que les policiers d’élite, et surtout que ces derniers n’ont rien à faire dans l’univers des unités antiterroristes. Ou alors, seulement s’ils appliquent les méthodes et les moyens des gendarmes, voire s’ils agissent sous leur autorité opérationnelle

Lire l’article complet sur Le Point

Share This
272 0 Mar 23, 2012

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.