Israël juge le poème de Grass sur le nucléaire “minable”

Le poème du Prix Nobel de littérature dénonce d’éventuelles frappes israéliennes contre des installations nucléaires iraniennes.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a qualifié jeudi de “minable” le poème du Prix Nobel allemand de littérature Günter Grass défendant l’Iran et estimant que “la puissance atomique d’Israël menace la paix mondiale”. “Ce passage de Günter Grass de la fiction à la science–fiction est de très mauvais goût, son poème est minable et manque totalement de grâce”, a affirmé à l’AFP un porte–parole du ministère, Yigal Palmor. L’historien Tom Segev a pour sa part estimé dans le Haaretz (opposition de gauche) que l’écrivain allemand était “plus pathétique qu’antisémite”. “La comparaison entre Israël et l’Iran est injuste car contrairement à l’Iran, Israël n’a jamais menacé d’effacer de la carte un autre pays”, ajoute Tom Segev.

Lire l’article complet sur Le Point

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.