Le candidat salafiste à la présidentielle égyptienne risque d’être écarté

Le candidat salafiste à la présidentielle égyptienne, Hazem Abou Ismaïl, risque d’être écarté de la course à la suite d’informations selon lesquelles sa mère détenait la nationalité américaine, a annoncé jeudi la commission électorale.

Selon la loi électorale, tout candidat à la magistrature suprême doit être uniquement égyptien, de même que ses parents et son épouse.

Lire l’article complet sur 7sur7 (Belgique)

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.