Israël : Lors de la prochaine guerre, nous bombarderons des cibles du gouvernement libanais

DANS LA PRESSE Selon le Jerusalem Post, l’armée israélienne a désormais établi une longue liste de cibles à bombarder.

“Ne pas attaquer des cibles du gouvernement libanais, lors de la seconde guerre avec le Liban, en 2006, était une erreur”, a affirmé au Jerusalem Post un responsable de la défense israélienne.

Selon ce responsable, ce sont les Américains qui, après le déclenchement de la guerre de l’été 2006, ont demandé à Israël de ne pas bombarder des cibles officielles libanaises, afin de ne pas affaiblir le Premier ministre de l’époque, Fouad Siniora, proche de l’Occident.

“Ce ne sera pas la même chose à l’avenir, et ce d’autant plus que le Hezbollah et le gouvernement sont désormais une même entité”, poursuit le responsable, sous couvert de l’anonymat.

Selon le quotidien israélien, l’armée israélienne a désormais établi une longue liste de cibles à bombarder au Liban. Cette liste comporterait des milliers de cibles du Hezbollah, contre quelque 200 en juillet 2006.

Ces déclarations interviennent alors que la presse israélienne fourmille d’articles relatifs à un éventuel transfert d’armes syriennes au Hezbollah en cas de chute du régime de Bachar el-Assad, ou encore à d’éventuelles représailles de la part du parti chiite libanais en cas d’opération israélienne contre l’Iran.

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This

1 comment

  1. Akerman Michel Israël

    Les recommandations américaines ont permiespermis au Hezbollah de devenir, avec l’aide de l’Iran et de la Syrie, un état dans l’état, un réservoir d’armes destinées à frapper Israël, bref un nid terroriste que Hussein Obama, l’UE ou la Finul n’osent plus affronter.
    Le Quartet continue à aider le terroriste Abou Mazen (1,2 milliards de dollars sans compter l’aide des dictatures arabes sont exigés par le négationnistes antisémite), l’Iran poursuit s’efforce d’élaborer sa bombe atomique pour nous détruire comme le clament les Ayatollahs, fous d’un D’ieu qui ne peut être le notre, le dictateur syrien assassine ses opposants, Al Qaïda terrorise le Yémen, le Soudan attaque les noirs du Sud, mais qui est accusé ?
    Vous avez deviné. Nous , nous n’avons donc RIEN à attendre de l’ONU, de l’UE ou d’Obama et il nous faut ignorer les conseils intéressés des pays en manque de pétrole mais surement pas d’arrières pensées.

    Hag Saméah !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.