Victor Perez – Toulouse, les Juifs et Tariq Ramadan

Tariq Ramadan a été interrogé sur les ondes de la radio RTL sur Mohamed Mehra. Si le préambule de ses explications indiquent
qu’il « faut condamner l’injustifiable », il n’en reste pas moins qu’il tente, tout le long de l’interview d’expliquer, sinon de justifier les événements de Montauban et de Toulouse. Ainsi, il essaya
de les « comprendre ». « (…) si vous entendez la psychologue qui l’a suivi, si vous entendez le psychologue qui l’a vu, si vous entendez son avocat, ce qu’ils mettent en évidence c’est que c’est un jeune
homme qui est perdu, c’est un jeune homme qui a essayé de rentrer dans l’armée, que l’on a rejeté, qui n’avait pas de travail (…) ils disent même qu’il avait de la douceur, qu’il avait un cœur (…)
».

Si le préambule de ses explications indiquent qu’il « faut condamner l’injustifiable », il n’en reste pas moins qu’il tente, tout le long de l’interview d’expliquer, sinon de justifier les événements de Montauban et de Toulouse. Ainsi, il essaya de les « comprendre ». « (…) si vous entendez la psychologue qui l’a suivi, si vous entendez le psychologue qui l’a vu, si vous entendez son avocat, ce qu’ils mettent en évidence c’est que c’est un jeune homme qui est perdu, c’est un jeune homme qui a essayé de rentrer dans l’armée, que l’on a rejeté, qui n’avait pas de travail (…) ils disent même qu’il avait de la douceur, qu’il avait un cœur (…) ».

Bref ! Si l’on suit bien ses explications, Mohamed Mehra était un incompris dans un monde de brutes. De quoi, en fait, apeurer les soldats en permission mais surtout la communauté juive qui se rend compte, jour après jour, qu’il existe des milliers de Mohamed Mehra ‘’déçus’’ de la France. Il y aurait même près de sept–cent territoires perdus de la République, zones de quasi non–droit où règnent la violence, les armes, la drogue… et, évidemment l’antisémitisme.

Lire l’article complet sur victor-perez.blogspot.fr

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.