Une musulmane raconte sa naissance à Auschwitz

Protégée par un médecin du camp, Leïla Jabbarine, née de parents juifs, avait pu immigrer en Israël avant de se convertir à l’Islam. Elle a attendu aujourd’hui pour dévoiler son lourd secret.

Alors qu’Israël commémorait jeudi le souvenir des victimes de l’Holocauste, un témoignage inédit et plein d’espoir d’une rescapée refait surface. L’Agence France Pressea recueilli les confidences de Leïla Jabbarine. La vie de cette Israélienne de 70 ans est digne d’un roman. Née à Auschwitz, protégée par un médecin du camp, elle a immigré en Palestine où elle a épousé un Arabe israélien avant d’embrasser l’Islam. Si ses huit enfants et trente–et–un petits enfants savaient qu’elle était d’origine juive et s’était convertie, ils ignoraient que Leila avait connu la Shoah et y avait survécu. La veille dame a tu jusqu’à cette semaine le secret de ses origines. S’il sort au grand jour, c’est grâce à un employé des services sociaux israélien qui rendant visite à Leïla lui a posé des questions sur son passé.

Lire l’article complet sur Le Figaro

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.