Gaza : l’ONU “sérieusement préoccupée” par les exécutions

Le Hamas a pendu, samedi, un Palestinien accusé de “collaboration” avec Israël et deux hommes accusés de “complicité de meurtre”.

Aveux sous la torture

Les personnes condamnées à mort doivent avoir la garantie de pouvoir avoir le droit de solliciter la grâce ou la commutation de la peine par un tribunal compétent, indépendant et impartial établi par la loi”, a–t–il souligné. Le porte–parole a par ailleurs indiqué que, selon des informations recueillies par le Haut–Commissariat, les prévenus se voient régulièrement refuser le droit de voir leurs avocats et les jugements rendus par les tribunaux militaires se basent souvent sur des aveux obtenus sous la contrainte ou la torture.

Le Hamas a annoncé avoir exécuté samedi dernier par pendaison un Palestinien accusé de “collaboration” avec Israël et deux hommes accusés de “complicité de meurtre”.

Lire l’article complet sur Le Point

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.