Mohamed Moulay, l’homme au poignard de Le Pen, est mort

Mohamed Moulay a perdu son père le 3 mars 1957. Dans la nuit, une patrouille d’une vingtaine de parachutistes conduite, selon les témoins, par un homme grand, fort, et blond, que ses hommes appellent ” mon lieutenant ” et qui se révèlera plus tard être Jean–Marie Le Pen, fait irruption au domicile des Moulay, un petit palais de la Casbah d’Alger. Ahmed Moulay, le père, 42 ans, va être soumis à la ” question ” sous les yeux de ses six enfants et de sa jeune femme.

Supplice de l’eau, torture à l’électricité… Le calvaire va durer plusieurs heures. C’est l’ère de ” la torture à domicile ” mise en oeuvre par l’armée française pendant la ” bataille d’Alger “. Ahmed Moulay refuse de donner les noms de son réseau du FLN. Il va en mourir.

Lire l’article complet sur Le Monde

Share This
3365 0 May 4, 2012

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.