Les riches français fuient à Londres, Bruxelles ou en Suisse

François Hollande n’a pas encore été intronisé président, mais certains riches ont déjà fait leurs cartons. D’après Bloomberg, plusieurs centaines de ménages français seraient en train de préparer leur départ pour Londres, Bruxelles ou la Suisse . Et visiblement, c’est la promesse de campagne du candidat socialiste de taxer les revenus du travail supérieur à 1 million d’euros à 75% qui aura été déterminante dans le choix du départ. D’après l’agent immobilier Knight Frank , dans des zones comme South Kensington à Londres, les Français sont le second groupe d’acheteurs de biens immobiliers après les Britanniques. D’après lui, depuis le début de l’année, les demandes de Français ont augmenté de près de 19%. En Belgique et en Suisse, la situation est similaire. Julien Berckmans, un agent immobilier bruxellois, raconte qu’il a reçu cinq coups de fil de familles françaises lundi 7 mai, après la victoire de Hollande.«La France a un problème avec l’argent» Au–delà de la nouvelle taxe, c’est l’ambiance générale à l’égard des plus riches qui pousse au départ. Notamment la petite phrase de François Hollande déclarant «Je n’aime pas les riches». Pour Jeremie Le Febvre, un investisseur qui prévoit de partir à Singapour, le problème «c’est que la taxe Hollande est un symbole qui sert à faire passer des valeurs stigmatisantes». Il ajoute: «Ce qui me pousse vraiment à partir, c’est le fait que je ne partage …

Lire l’article complet sur slate.fr

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.