Hollande offre à Abbas un soutien… symbolique

Interrogé sur l’activisme de son prédécesseur en faveur de la reconnaissance de l’État palestinien, François Hollande a invoqué François Mitterrand et s’est agacé: «Les Palestiniens ont besoin d’un processus de paix, pas de proclamation.»

En son temps, Nicolas Sarkozy avait à plusieurs reprises exprimé son intention de réunir une nouvelle conférence de donateurs. L’ornière dans laquelle se trouve le processus de paix n’a pas permis à François Hollande de fixer cet ambitieux rendez–vous.

Il ne lui restait vendredi qu’à rappeler son soutien, largement symbolique, à un président palestinien bien mal en point.

Lire l’article complet sur Le Figaro

Share This

1 comment

  1. Akerman Michel Israël

    Hollande au pied du mur : il a été massivement choisi par les électeurs musulmans de France mais qu’ont-ils à voir avec le pseudo peuple palestinien dont les chefs, depuis des années, placent l’argent des “donateurs” (en fait les contribuables) sur des comptes en Suisse ou ailleurs comme le faisait le terroriste arafat ?
    RIEN ! Les arabes et les musulmans s’entretuent en Algérie, entre le Maroc et le Polisario, au Soudan, au Yémen, en Libye, en Syrie, en Irak ou en Afghanistan mais seuls les arabes de Gaza ou de Judée et Samarie ont droit aux pleurs de crocodiles des antisionistes de la planète.
    Hollande fera-t-il mieux que Mitterrand qui s’est montré digne de son amitié pour Bousquet et de la Francisque que lui avait remise Pétain en sauvant du Liban l’Egyptien arafat ? Ne sachant alors pas tout çà, j’avais (étant encore en France) voté pour lui pour remplacer Giscard, celui qui observait Israël avec de jumelles depuis la Transjordanie.
    Le négationniste Abou Mazen sait où aller mendier …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.