Syrie-Russie : la confusion se poursuit. Aux abois, Bachar Al-Assad veut à tout prix impliquer les Russes

La Russie aurait commencé à évacuer ses ressortissants de Syrie, après avoir constaté que le régime a perdu le contrôle de près de 60% du territoire. Désormais, l’Armée Syrienne Libre utilisent des voies de ravitaillement entre Idleb et Deraa sans passer par des positions tenues par le régime. Celui-ci utilise de plus en plus les hélicoptères après la destruction de dizaines de chars T-62 et T-72 par les insurgés. Le moral de l’armée régulière est au bord de l’effondrement, affirment plusieurs rapports secrets, établis par les services de renseignements arabes et occidentaux. Mais Bachar Al-Assad ne s’avoue pas vaincu. Selon le quotidien koweïtien ” Al-Seyassah “, il a rejeté toutes les tentatives iraniennes, russes et celles menées par le Hezbollah, pour sauver le régime en transférant ses pouvoirs. Ce faisant, Assad a scellé son sort qui ressemblera, sans doute, à celui de tous les autres dictateurs qui l’ont précédé. Cette fin est d’autant plus prévisible que les défections se multiplient et que le moral de l’armée régulière est au plus bas. Les insurgés diffusent les images impressionnantes des blindés détruits et affirment avoir transformé plusieurs localités en cimetières de chars, une expression empruntée au Hezbollah qui avait détruit plusieurs chars israéliens Merkava à Maroun al-Ras, à l’été 2006. L’équipement de plus en plus sophistiqué de l’Armée Syrienne Libre et les lourdes pertes subies par le régime oblige ce dernier à éviter la confrontation directe et à privilégier le recours à la force aveugle et à l’aviation, pour tenter d’inverser la tendance. En vain. Selon plusieurs rapports établis par les services de renseignement, le régime a perdu le contrôle de près de 60% du territoire, et ne peut désormais plus compter sur le soutien des commerçants d’Alep et de Damas. Assad pense que son salut viendrait de la Russie et s’emploie donc à l’impliquer dans le bourbier. C’est ainsi que Damas a annoncé des manœuvres conjointes d’ampleur inédite en Syrie, avec les armées de terre, l’aviation et la marine russes, chinoises, iraniennes et syriennes, pour le mois de juillet. Mais cette annonce s’est révélée un ” gros mensonge que seul le régime de Bachar Al-Assad peut en produire “. Le site de propagande syrienne ” Dampress ” a fait cette annonce de la façon la plus solennelle possible, avant d’être reprise par une agence de presse iranienne, puis par une agence russe, donnant à ce mensonge une dimension stratégique. En effet, selon Damas, ces exercices allaient impliquer 90.000 soldats, 400 avions, 1.000 chars, 50 navires dont 14 chinois qui traversent le Canal de Suez dans les prochains jours, et plusieurs sous-marins dont des iraniens… Damas a également annoncé que deux navires russes s’apprêtent à accoster à Tartous. Mais la Russie a formellement démenti la programmation de tels exercices, tout comme elle a démenti que ses navires se rendent à Tartous. Moscou a au contraire affirmé que les deux bâtiments étaient en exercice en Mer noire, pendant une semaine, et regagneront leur base en Russie dès le 25 juin. Aucune escale n’est donc prévue en Syrie. Après ces annonces et les démentis, la confusion est à son comble. Le Pentagone annonce ce soir que la marine russe s’apprête à envoyer trois navires de guerre en Syrie. Selon Washington, ” l’intention affichée par Moscou était d’acheminer du matériel et du personnel à sa base navale de Tartous, sur les côtes syriennes “. Habitués aux mensonges propagandistes du régime qu’ils combattent depuis plus de 15 mois, les Syriens ne savent plus qui croire. Mais ils affirment que les mensonges du régime attestent qu’il est aux abois, et qu’il tente d’exploiter les divergences des intérêts stratégiques entre la Russie et les Etats-Unis pour sauver sa peau. Stefano B. C.

Lire l’article complet sur MediArabe.info

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.