A Alep, les rebelles contrôlent aussi la vie civile

ALEP, Syrie (Reuters) – Les yeux bandés, traînant des pieds dans ses pantoufles, le jeune homme menu est escorté à travers une base rebelle d'Alep par des combattants armés, qui le frappent sur le dos, la tête et le visage. Un parmi une poignée d'hommes retenus prisonniers dans cette ancienne école par les insurgés, il disparaît dans une volée de marches qui descend vers un sous–sol, d'où émergent des bruits de coups et des cris. Le jeune homme de 20 ans est retenu prisonnier en raison d'une plainte de violence familiale, indiquent les rebelles. …

Lire l’article complet sur fr.news.yahoo.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.