Il ne cognait pas, il dansait le kolbasti

Nouvelle-Zélande – Un citoyen turc se défend d’avoir battu sa femme: il dansait avec elle.

Un immigré turc accusé d’avoir agressé sa femme a tenté d’expliquer à la justice néo-zélandaise la subtile différence entre violence conjugale et danse, affirmant qu’il dansait le kolbasti, une danse populaire turque.

Lire l’article complet sur lematin.ch

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.