Fermeture d’ambassade – Stephen Harper indifférent aux menaces iraniennes

Alors que l’Iran dépeint le gouvernement canadien comme un valet d’Israël et de la Grande–Bretagne, le premier ministre Stephen Harper a déclaré dimanche qu’aucun geste de Téhéran en réaction à la suspension des relations diplomatiques avec le Canada ne pourrait le surprendre.

M. Harper a également promis que le Canada travaillerait avec ses alliés pour aider ses trois ressortissants emprisonnés en Iran. Les questions entourant leur avenir sont devenues pressantes à la suite de la décision abrupte d’Ottawa de fermer son ambassade à Téhéran et d’expulser les diplomates iraniens en poste au Canada.

Lire l’article complet sur Le Devoir

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.