« Krav-Maga » : entraîneurs israéliens très demandés à l’étranger

Cela devient une mode de plus en plus répandue : les entraîneurs israéliens de « Krav Maga » sont très demandés à l’étranger. Ce sont généralement d’anciens militaires issus des unités de combat, à qui l’on fait appel pour entraîner des groupes qui s’adonnent à cette technique d’auto-défense d’origine israélienne. Ce sont aujourd’hui des gens de tous âges et milieux qui ont choisi de pratiquer cette méthode de combat rapproché : hommes d’affaires, femmes, responsables d’associations, jeunes, retraités ainsi que des personnes issues de milieux très aisés qui veulent apprendre à se défendre en cas de tentative d’enlèvement pour rançon. C’est le cas notamment dans certains pays d’Amérique centrale et latine où les kidnappings sont un sport national. Ce regain d’intérêt pour les techniques de self-défense résulte directement de la montée de l’insécurité dans les grandes villes un peu partout dans le monde. A une certaine époque, ce furent d’anciens officiers d’unités d’élite qui étaient envoyés dans des pays d’Afrique ou d’Amérique Latine pour entraîner des forces spéciales de la Police ou de l’armée. Mais aujourd’hui, grâce à des personnes comme Marcel Tobias ou Yaïr Klein, cette discipline réservée au monde militaire s’est répandue dans le domaine civil avec un succès qui ne fait que croître. Dans les pays de l’Europe de l’Est, par exemple, les Centres de Krav Maga apparaissent comme des champignons, et les annonces publicitaires dans les journaux “

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.