La Turquie pire que la Chine pour les journalistes, dit une ONG

ISTANBUL (Reuters) – Le gouvernement turc a interné ces dernières années plus de journalistes que la Chine, l’Iran ou l’Erythrée, dit le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) dans un rapport publié lundi.

Le CPJ, basé aux Etats–Unis, a recensé 76 journalistes emprisonnés en Turquie à la date du 1er août, dont 61 au moins en raison de leurs écrits ou de leurs enquêtes. Pour les 15 autres, la raison de leur détention est moins claire.

Lire l’article complet sur Le Nouvel Obs

Share This
212 0 Oct 22, 2012

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.