Geagea : Damas et Téhéran ont utilisé le Hezbollah pour éliminer Hassan

Le chef du parti des Forces libanaises, Samir Geagea, a accusé jeudi le Hezbollah d’avoir assassiné, à l’instigation de la Syrie et de l’Iran, le chef des renseignements des Forces de sécurité intérieure (FSI) le général Wissam el–Hassam, après l’affaire Samaha.

Wissam el–Hassan, un anti–syrien notoire, a été tué vendredi dernier dans un attentat à la voiture piégée en plein cœur de Beyrouth. Il a été à l’origine, notamment, de l’arrestation de l’ancien ministre libanais Michel Samaha, accusé de préparer des attentats au Liban avec l’aide de hauts responsables sécuritaires syriens, dans le but de créer des dissensions confessionnelles.

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This
200 0 Oct 25, 2012

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.