Londres toujours hostile à des frappes préventives en Iran

La Grande–Bretagne a réaffirmé vendredi son hostilité à un recours à la force à brève échéance contre les installations nucléaires iraniennes, jugeant les sanctions efficaces et la diplomatie toujours utile.

Selon le Guardian, Londres a récusé un projet américain d’utilisation des bases britanniques pour envoyer des renforts dans le Golfe, sur la base d’un avis juridique selon lequel il serait illégal de procéder à des frappes préventives. L’auteur de cet avis estime que l’Iran ne représente pas «une menace claire et immédiate», précise le quotidien, citant des sources non identifiées.

Lire l’article complet sur 20minutes.fr

Share This
226 0 Oct 26, 2012

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.