Tempête dans un verre d’eau au Saint-Sépulcre de Jérusalem

Les comptes en banque du Patriarcat grec-orthodoxe, en charge d’une partie du Saint-Sépulcre, le haut lieu du christianisme, ont été bloqués par une compagnie des eaux israélienne qui réclame une montagne d’arriérés, selon le quotidien israélien Maariv.

Le Maariv affirme, dans son édition du week–end, que cette mesure a été prise il y a une dizaine de jours par la société Hagihon qui demande 9 millions de shekels (2,1 millions de dollars, 1,8 M EUR) d’arriérés accumulés depuis des années.

En guise de protestation, le Patriarcat grec-orthodoxe menacerait, ajoute le quotidien, de fermer l’église du Saint-Sépulcre, lieu de la crucifixion et de la résurrection du Christ selon la tradition.

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This
299 0 Nov 3, 2012

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.