Guerre des pierres tombales à Jérusalem

Le mouvement islamique a entamé une véritable guerre contre la municipalité de Jérusalem, en revendiquant la souveraineté sur un cimetière musulman se trouvant dans le centre ville. Pour s’approprier le terrain, le Waqf, autorité religieuse responsable des lieux saints, aurait employé les grands moyens en y construisant, selon la mairie, des pierres tombales fictives, tout en prétendant qu’il s’agissait d’une réfection de vieilles sépultures. La Mairie ne l’entend pas de cette oreille et affirme qu’il s’agit d’un acte malhonnête, commis pour permettre aux musulmans de prendre illégalement le contrôle de terres appartenant à l’Etat. L’affaire est finalement arrivée au tribunal qui a interdit la destruction des nouvelles pierres tombales. Mais la municipalité n’a pas tenu compte de cet ordre et en a démoli dans la nuit une cinquantaine, suscitant les protestations des responsables musulmans. D’après l’arrêt émis par le tribunal, la destruction des pierres tombales ne peut se faire qu’en présence des hommes du Waqf, et en cas de désaccord, l’affaire doit être portée devant la justice. Le délégué du parti Meretz (extrême gauche) au conseil municipal a réagi en admettant que le Waqf et le mouvement islamique avaient peut-être construit illégalement sur ce terrain. Mais il a ajouté qu’il fallait tout faire pour empêcher que la situation ne s’envenime en ce début de Ramadan. Quant à la mairie, elle a rappelé que l’affaire avait été menée en étroite collaboration avec l’office des antiquités et la direction des terres domaniales et a affirmé que des bouteilles en plastique et des mégots de cigarettes avaient été trouvés sous les pierres. La mairie aurait déjà détruit près de 300 pierres tombales et aurait la ferme intention de poursuivre cette politique. Washington, déjà informée de cette crise, aurait fait part de son inquiétude et émis le désir de trouver rapidement une solution à cette situation.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.