Une famille palestinienne obtient gain de cause

Les parents d’une fillette palestinienne tuée accidentellement au cours d’une émeute ont obtenu gain de cause, ce lundi, au tribunal de district de Jérusalem.

Les juges ont décrété que la mort de l’enfant, Abir Aramin, 10 ans, survenue en 2007, était due à la négligence des gardes-frontières intervenus sur le terrain, qui auraient tiré par inadvertance une balle de caoutchouc dans sa direction au moment où ils tentaient de réprimer les manifestants, dans la région du village d’Anata, au nord de Jérusalem.

La version de la police est différente: elle affirme que la petite Abir n’a pas été touchée par des tirs. Répondant favorablement à la requête des plaignants, le tribunal a décidé que l’Etat leur verserait des dommages et intérêts mais le montant de la somme n’a pas encore été fixé. L’une des juges a ajouté qu’on ne pouvait pas contester le fait qu’Abir Aramin avait été atteinte par une balle de caoutchouc tirée par un garde-frontière. Et d’ajouter: « Le tir qui a touché Abir a été effectué à cause d’une négligence ou suite au non respect des instructions ».. Le parquet a affirmé de son côté que l’enfant avait été atteinte par une pierre, ce qui contredit les conclusions du tribunal. Ce dernier a en effet avancé qu’aucune preuve n’avait été apportée, permettant de démontrer que l’Etat n’était pas coupable de négligence.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.