Alliance stratégique entre Israël et la Grèce

Le voyage en Grèce du Premier ministre Binyamin Netanyahou semble avoir été fructueux et devrait favoriser des relations plus étroites entre les deux pays et une coopération plus sérieuse dans divers domaines, dont essentiellement la sécurité, l’économie et le tourisme. C’est ce qui ressort des déclarations des deux chefs d’Etat, lors d’une conférence de presse qu’ils ont tenue à Athènes à l’issue de leurs discussions. Ils ont d’ailleurs annoncé qu’ils avaient signé une nouvelle alliance stratégique au cours de leurs entretiens. Ce rapprochement entre Jérusalem et Athènes survient dans un contexte tendu, alors que la Turquie manifeste de plus en plus d’hostilité à l’égard d’Israël et semble se solidariser de plus en plus avec l’Iran, tout en s’éloignant de l’Occident. Certains y voient un lien évident et la question a bien sûr été évoquée lors de cette rencontre avec les journalistes. Le Premier ministre grec George Papandréou a tenu à affirmer d’emblée que les liens entre la Grèce et Israël n’avaient rien à voir avec les tensions que pouvait avoir Jérusalem avec d’autres Etats. Restant très prudent en parlant de la Turquie, il a déclaré que « malgré certaines dissensions, il souhaitait avoir de bonnes relations avec ses voisins ». Et de préciser: « Notre collaboration ne peut-être que bénéfique pour tout le bassin méditerranéen ». De son côté, Netanyahou a proposé à son homologue grec un accord touristique permettant un échange fructueux dans ce domaine entre les deux pays. Il faisait notamment allusion, sans le dire explicitement, aux nombreux vacanciers israéliens, privés de leurs congés en Turquie, qui pourraient désormais choisir leurs lieux de villégiature en Grèce. Les questions politiques ont également été abordées et dans ce cadre, le Premier ministre grec a proposé sa médiation dans les pourparlers entre Israël et l’Autorité palestinienne. Il a en outre approuvé les prises de position de Binyamin Netanyahou qui s’est exprimé en faveur d’un dialogue direct. Netanyahou a estimé que les négociations reprendraient prochainement et a indiqué qu’il était prêt à aller au Caire ou à Washington pour faire avancer le processus.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.