Six raisons pour interdire à l’Iran l’arme atomique

Si l’on ajoute la politique toujours complaisante de la Russie, consistant à aider l’Iran à accélérer son accession à l’arme atomique, aux progrès millimétriques des sanctions à l’égard du régime d’Ahmadinejad et à l’état de plus en plus désespéré des négociations avec les Palestiniens, la possibilité d’une «frappe préventive» d’Israël à l’égard des installations nucléaire militaires iraniennes va en se précisant. Je ne compte plus les colonnes et autres articles publiés sur ce seul sujet au cours du mois venant de s’écouler. La contribution la plus détaillée et la plus frappante est celle de mon ami et collègue Jeffrey Goldberg dans son reportage pour Atlantic . Une lecture attentive de cet article ne laisse aucun doute sur au moins un point: le gouvernement de Benjamin Netanyahu ne cache pas qu’en cas d’absence d’attaque américaine, Israël est en mesure de monter une telle attaque et la montera dans un futur très proche. L’existence même d’Israël est considérée par l’écrasante majorité des décideurs politiques et militaires israéliens comme étant en jeu. A leurs yeux, une bombe iranienne est incompatible avec la survie à long terme d’Israël et même du peuple juif.

Lire l’article complet sur slate.fr

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.