Trafic d’armes

L’unité centrale de la police de la région Centre a appréhendé quatre Arabes israéliens. Ceux-ci sont soupçonnés d’avoir acquis des armes auprès d’Arabes habitants en territoire ne dépendant pas de l’administration israélienne. Il semblerait que l’objectif de cette transaction illégale consiste à fournir en armes des gangs de voyous. Leur garde-à-vue a été prolongée mercredi par le tribunal de police de Ramla. Deux d’entre eux habitent cette ville, le troisième la ville d’Oum El Fahem et le quatrième celle de Taïbé. L’ampleur du trafic est impressionnante. Ofer Moualam, qui dirige l’enquête, a fait savoir qu’une partie des trafiquants sont en contact avec des habitants des régions contrôlées par l’AP, ce qui rend les investigations plus délicates. Les autorités ont décidé de renoncer au secret et de rendre publique cette recherche, depuis l’arrestation de ces quatre premiers suspects. Les enquêteurs ont rassemblé dans un classeur tous les documents et pièces à conviction découverts au cours de leurs recherches. Les avocats des suspects, Guiora Silberstein et Shoukri Abou Tebik ont réfuté l’implication des suspects dans ce trafic. En outre, on ignore encore le nombre d’Arabes israéliens impliqués dans ce trafic.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This
291 0 Aug 18, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.