Victor Perez – Leçon d’antisémitisme sur TV5MONDE

La télévision est, à n’en pas douter, un moyen éducatif sensationnel. Chacun, au gré de ses envies, peut, par ce biais, s’enrichir intellectuellement en développant ses connaissances dans le domaine scientifique, animalier, politique, culinaire, sportif ou autres. TVMONDE, quant elle, a enrichi son offre en proposant à ses téléspectateurs de développer une nouvelle spécialité : l’hostilité envers les Juifs. Soit, selon tout dictionnaire sérieux, l’antisémitisme.

Sa dernière émission dominicale, Maghreb–Orient Express (1), avait comme sujet « Israël–Palestine : Apartheid, la fin d’un tabou ? ». « Maghreb–Orient Express donne la parole aux Israéliens qui dénoncent le système ségrégationniste mis en place par Israël. Longtemps tabou, le mot « apartheid » est désormais ouvertement employé, notamment par des ex–Premiers ministres comme Ehud Olmert ou Ehud Barak, pour désigner la situation des Palestiniens des territoires occupés et celle des Arabes israéliens. Quelles sont ces discriminations ? »

Pour en parler, la rédaction du magazine a donc convié trois personnes dont deux israéliens. Le premier d’entre eux est Michel Warschawski qu’il est inutile de présenter. La deuxième invitée est Tal Dor qui prépare actuellement une thèse sur le « processus de libération d’une conscience anticoloniale ». Faut–il préciser que pour le présentateur Mohamed Kaci et TVMONDE ces deux israéliens sont évidemment des « pacifistes » ?

Le troisième invité n’est pas, comme on pourrait l’envisager, un opposant portant la contradiction aux deux premiers mais Michel Bôle–Richard qui vient d’écrire un livre intitulé… « Israël, le nouvel apartheid ». Soit, en fait, un plateau d’extrémistes de gauche ayant comme objectif politique de salir l’Etat d’Israël en le faisant passer pour un état colonial et raciste ayant installé un régime ségrégationniste envers les “Palestiniens” mais aussi envers les arabes israéliens, « citoyens de seconde zone ».

Rien de moins et qui se vérifie tout au long de l’émission.

S’il est inintéressant de répondre à toutes les énormités annoncées comme vérités, il est saint toutefois de démontrer combien s’est fourvoyée cette chaîne française en assurant l’existence d’un apartheid en Israël et dans les territoires disputés.

Contrairement à l’énoncé du programme cité plus haut, jamais les ex–Premiers ministres Ehud Olmert ou Ehud Barak ont confirmé l’existence d’une quelconque ségrégation israélienne envers les arabes israéliens et/ou les “Palestiniens”. Des “Palestiniens” pas même gérés par l’administration israélienne. Le terme fut utilisé par ces derniers pour décrire ce que deviendra, selon leur propre vision, l’Etat d’Israël si un état “palestinien” n’est pas créé à ses côtés. La formulation de cette chaîne et donc malhonnête et a bien comme dessein de servir la haine d’Israël.

S’il est inutile d’analyser le contenu de l’émission car par trop mensongère, il est saint toutefois de constater que la seule solution réaliste pour ces trois invités au conflit proche–oriental est, ni plus ni moins, l’éradication de l’état du peuple juif. Une conclusion évidente si l’on s’en remet à cette demi–heure de pure haine.

Un état qui, selon ces trois “experts”, a refusé la création d’un état “palestinien”. Faut–il rappeler les conditions du monde musulman. A savoir, les « frontières de 1967 », Jérusalem–est –incluant la vielle ville– comme capitale du nouvel état, ainsi que le droit de retour de centaines de milliers de « réfugiés » en son sein.

Solution que tout quidam un tantinet honnête reconnaîtra comme étant un appel à la fin d’Israël comme état du peuple juif.

Un état qui, toujours selon ces trois “experts”, devra dans l’avenir compenser ce “refus” par la « fin de l’apartheid » en acceptant l’équation « un homme, une voix ». Autrement dit, accorder la citoyenneté israélienne aux “Palestiniens” des territoires mais aussi à ceux se trouvant en diaspora “désireux de revenir chez eux “.

Autre “solution” menant, là encore, par la loi du nombre à la fin des droits du peuple juif à s’autodéterminer librement sur sa propre terre.

Deux “solutions” donc qui seront incontestablement rejetées car l’envie de redevenir apatride n’est plus au goût du jour du peuple juif.

Deux “solutions” symptomatiques de l’Autorité palestinienne refusant toute existence d’un état pour le peuple juif mais qui ne dérange nullement ces trois “spécialistes”.

Deux “solutions” distillées comme uniques par TV5MONDE, pointant un doigt, a contrario, vers le fauteur de guerre, le juif.

Une chaîne où le pro–israélien, voire l’honnête et neutre intellectuel sont interdits de toutes expressions à l’antenne. Le débat contradictoire n’est plus de mise sur ce sujet. La “vérité”, cette messe idéologique fétide de gauche est dite !

La France est l’un des pays occidentaux où l’antisémitisme s’est le plus étendu ces dernières années. Faut–il s’en étonner ? Cette situation ira en s’aggravant tant que le ghetto formé autour des visions différentes du conflit proche–oriental ne sera détruit et que celles–ci retrouvent leurs droits de cité.

Il est vrai qu’en ce beau pays des droits de l’homme, les Juifs ont été souvent dépossédés de ce droit.

Liens :

(1) : https://www.tv5mondeplus.com/video/12-05-2013/maghreb-orient-express-466837

Lire l’article complet sur victor-perez.blogspot.co.il

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.