Rafsandjani remis en selle par le pouvoir iranien

Face au protégé d’Ahmadinejad, le guide suprême a entériné la candidature de l’ancien président proche des réformateurs.

Une fois de plus l’indomptable président Mahmoud Ahmadinejad a osé. Sans en référer au guide suprême de la République islamique, son gendre et protégé Esfandiar Rahim Mashaie, mal aimé du système, s’est porté candidat à l’élection présidentielle du 14 juin. Qui plus est juste avant la clôture des enregistrements, samedi, dans une ambiance électrique au ministère de l’Intérieur. Un ultime coup de force qui a promptement contraint le guide Ali Khamenei à prendre son téléphone pour encourager l’un de ses plus vieux rivaux, l’ancien président de la République Ali Akbar Hashemi Rafsandjani à se porter candidat pour barrer la route à Mashaie le «déviant».

Lire l’article complet sur Le Figaro

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.