Après la marée noire, BP est pointé du doigt dans l’affaire Lockerbie

Le Sénat américain soupçonne le groupe pétrolier britannique d’avoir fait pression pour la libération du Lybien Abdelbaset al-Megrahi, seul condamné pour l’attentat de Lockerbie, en échange de contrats pétroliers. Des élus appellent à la délation.

Lire l’article complet sur france24.com

Share This
393 0 Aug 20, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.