La Grande-Bretagne «supplie» la Libye

Le gouvernement britannique demande instamment au Président libyen Mouammar Kadhafi de renoncer aux festivités qu’il entend organiser pour marquer le premier anniversaire de la libération du terroriste d’Abdelbaset Ali Al-Megrahi, l’un des responsables du terrible attentat de Lockerbie en 1988 (270 morts). Le ministre écossais de la Justice avait à l’époque justifié cette libération, très contestée par les associations des familles des victimes, en avançant « l’aspect humanitaire », et « l’état de santé aggravé du détenu, atteint d’un cancer en phase terminale ». Il fallait lui permettre de mourir dans son pays! Un an après, le terroriste est toujours bien vivant en Libye. Conscient de l’effet médiatique de telles festivités, le gouvernement britannique estime « qu’elles seraient de mauvais goût et d’un manque de sensibilité de la part des autorités libyennes ». Lors de la libération d’Al-Meghari, le gouvernement de Gordon Brown avait obtenu l’engagement de Kadhafi « que le retour du terroriste en Libye se ferait en toute discrétion ». Il avait été accueilli à l’aéroport en héros national! Après coup, il s’est avéré que cette libération était liée à d’importants contrats signés dans les jours qui suivirent, entre des entreprises britanniques (dont BP) et la Libye. Un simple hasard de calendrier…

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This
303 0 Aug 20, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.