L’Iran accusé d’avoir installé des bases terroristes en Amérique du Sud

Le procureur argentin qui enquête sur l’attentat antijuif qui avait fait 85 morts en 1994 à Buenos Aires a transmis à la justice de nouvelles accusations contre l’Iran, principal suspect dans cet attentat, qu’il soupçonne également d’avoir «infiltré» d’autres pays d’Amérique du Sud pour y commettre des actes terroristes.

La justice argentine accuse Téhéran d’être impliqué dans l’attentat contre l’AMIA (mutuelle juive argentine), qui avait également fait plus de 300 blessés, et réclame depuis 2006 l’extradition de huit Iraniens, dont l’actuel ministre de la Défense, Ahmad Vahidi, et l’ex–président Akbar Hachémi Rafsandjani, pour les juger.

Lire l’article complet sur lapresse.ca

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.