La crise syrienne divise le Hamas palestinien

Une des premières victimes du conflit syrien est le mouvement palestinien Hamas, dont la direction politique, réfugiée depuis plusieurs années à Damas, a dû quitter les lieux.

Profitant de la situation, l’omniprésent royaume du Qatar a ouvert ses bras à Khaled Mechaal, le chef du bureau politique du Hamas, et l’a accueilli à Doha, espérant ainsi affaiblir le régime syrien en le dépossédant de la question palestinienne, dont il s’est fait le héraut.

Cette nouvelle alliance n’est pas du goût de la direction des Brigades Al-Qassam qui a adressé une lettre à Khaled Mechaal pour lui signifier qu’elle préfère maintenir son alliance avec l’Iran et le Hezbollah libanais au risque de perdre « l’argent du Qatar ».

[ideas id=”wp-ideas-modal” mode=”inline”]

Lire l’article complet sur Radio Canada

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.