Londres invite Tripoli à ne pas célébrer la remise en liberté du Libyen condamné pour l’attentat de Lockerbie

EDINBURGH, United Kingdom – Un an après la remise en liberté du Libyen Abdelbaset Ali al-Megrahi, condamné pour l’attentat de Lockerbie, le gouvernement britannique a instamment demandé vendredi à la Libye de ne pas célébrer ce premier anniversaire, soulignant que ce serait une “insulte“ pour les familles des victimes.

Lire l’article complet sur journalmetro.com

Share This
291 0 Aug 20, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.