Erdogan ou la monopolisation du pouvoir

Selon Vincent Eiffling, les manifestations qui secouent la Turquie depuis une semaine sont un révélateur. Celui de la concentration des pouvoirs aux mains d’un homme : Recep Erdogan, dont la culture et la pratique politique sont en contradiction flagrante avec la partie la plus jeune et la plus moderniste de la société turque.

[ideas id=”wp-ideas-modal” mode=”inline”]

Lire l’article complet sur rtbf.be

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.