Au Liban, le Hezbollah fête sans retenue la prise de la ville syrienne de Qoussair

Des chars de fabrication russe avancent au milieu de champs de ruines. Les bâtiments, habitations ou lieux de culte, sont éventrés. Quelques corps, sans doute ceux de combattants exécutés, gisent au sol. Dans Qoussair, devenue ville fantôme, des soldats plantent mercredi 5 juin le drapeau syrien en haut de l’horloge qui surplombe la place centrale, marquant leur victoire sur les rebelles après plus de deux semaines de combats.

Lire l’article complet sur Le Monde

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.