Les pourparlers directs s’annoncent fragiles (responsables et observateurs)

JERUSALEM, 21 août 2010 (AFP) Des responsables et observateurs israéliens et palestiniens se sont montrés sceptiques samedi, au lendemain de l’annonce d’une reprise en septembre des négociations de paix directes, estimant qu’elles s’annoncent fragiles en raison notamment de la question de la colonisation.

Lire l’article complet sur Le Temps (Suisse)

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.