Ces domestiques maltraitées au Liban

Plus d’un décès par semaine. C’est le constat fait par Human Right Watch, qui recense les domestiques victimes de maltraitances au sein de leur travail au Liban. Cette main d’œuvre, issue principalement de l’immigration provient essentiellement du Sri Lanka, des Philippines, du Népal, et de l’Ethiopie. Ces femmes, qui ont fui la pauvreté ou les conflits de leurs pays d’origine se retrouvent affamée, maltraitées, parfois même violées et réduites à des conditions proches de l’esclavage.

Lire l’article complet sur journaldesfemmes.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.