L’économie sud-africaine minée par la corruption

D’autres indices mettent en avant qu’une partie du rêve de Mandela a été détruit : plus d’un quart d’habitants trop pauvres pour manger à leur faim (environ 26%) et plus de la moitié vivant sous le seuil de pauvreté (52%). La pauvreté touche 62% des familles noires et 33% des métis. Mais le plus grave est que depuis notamment l’année 2005, la nation de l’arc en ciel a été lourdement entachée par les pratiques de corruption qui ont touché des plus hauts responsables à l’image du vice-président Jacob Zuma, de certains responsables de l’ANC ainsi que du gouvernement.

En effet, une série de scandales impliquant des responsables de l’ANC, que ce soit des accusations de corruption, des dénonciations d’espionnage, des menaces physiques ou des meurtres. Actuellement avec l’état de santé très dégradant de Mandela, les Sud-Africains non seulement «prient» pour lui mais aussi pour que son héritage, son engagement et ses idéaux, ne soient pas occultés et bafoués…

Lire l’article complet sur latribune-online.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.