Une initiative parlementaire pour le choix du chef d’Etat-major

L’Affaire du « Document Galant » et les mauvaises relations entre le ministre de la Défense et son chef d’Etat-major, ont poussé des députés à préparer séparément un texte de loi qui prévoit de retirer les prérogatives exclusives du ministre de la Défense dans le choix du chef d’Etat-major et de les étendre à la Commission parlementaire des Affaires Etrangères et de la Défense. Dany Danone (Likoud), l’un des initiateurs, estime « qu’il n’est pas normal que seul le gouvernement, et parfois seul le ministre de la Défense décident qui seront les principaux chefs de l’armée et des Renseignements. Il faut que la Knesset ait son mot à dire ». Au vu des relations entre Barak et Ashkenazy, Danone propose que la Commission soit intimement mêlée aux interviews des candidats et au choix final, « afin de réduire l’aspect politicien voire personnel dans le choix des responsables militaires ».

La députée Dalia Itzik (Kadima) prépare elle aussi un texte de son côté, en élargissant encore le sujet et en proposant que n’importe quel citoyen pourrait informer la Commission parlementaire d’éléments concernant les candidats à ces postes stratégiques.

Deux autres députés, Eytan Cabel (Avoda) et Otniel Schneller (Kadima) préparent un autre texte.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.