À Saïda, l’armée pourchasse el-Assir et ses hommes

Depuis qu’ils ont ouvert le feu sur un barrage de l’armée hier, les partisans du cheikh salafiste Ahmad el-Assir sont attaqués à Abra. Mais plusieurs fronts semblent s’établir dans la ville du Sud. Déjà, six militaires ont été tués, et au moins un homme parmi les salafistes.

Ces affrontements ont immédiatement dégénéré en échanges de tirs entre les partisans de cheikh el-Assir et l’armée à Abra et les quartiers environnants, notamment Haret Saïda. Ces heurts ont été marqués par l’usage d’armes lourdes, de mitrailleuses et de roquettes, les tirs étant audibles jusqu’à la ville de Saïda, située à moins de dix kilomètres de Abra. Simultanément, des éléments armés masqués (et non identifiés) se sont déployés sur la corniche de Saïda peu après le début des accrochages, tirant en l’air, avant de bloquer l’autoroute maritime dans les deux sens au moyen de bennes d’ordures, en s’aidant de mazout jeté sur l’asphalte afin de ralentir le déplacement des véhicules et isoler la ville

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.