Après l’exception culturelle, l’exception economique

PARIS, 26 juin (Reuters) – Le président de la commission des finances du Sénat, Philippe Marini, s’alarme de nouvelles sanctions américaines contre l’Iran qui vont selon lui affecter durement les groupes automobiles français.

Dans une tribune transmise mercredi à Reuters, il appelle les autorités françaises à obtenir de la présidence des Etats-Unis une exemption pour la France ou l’engagement que les mesures prévues ne seront pas mises en oeuvre à son encontre.

Lire l’article complet sur fr.reuters.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.