Les protestations ont éloigné la Turquie de l’UE

Le cycle crucial de négociations sur l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne devait commencer hier mais a été reporté à l’automne. En effet, Bruxelles veut veiller de près au respect des droits de l’homme et de la liberté de réunion en Turquie après la répression violente des protestations dans le pays. Bien que le premier ministre Recep Tayyip Erdogan ait annoncé que la démocratie turque avait une nouvelle fois prouvé sa puissance, la violence des autorités contre les manifestants s’est transformée en véritable préjudice aussi bien pour le premier ministre que pour l’image de la Turquie, écrit jeudi le quotidien Kommersant.

Lire l’article complet sur fr.ria.ru

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.