Les révélations sur le sauvetage en 2008 d’Anglo Irish font scandale en Irlande

Entre deux éclats de rire et grossièretés, MM. Bowe et Fitzgerald confient avoir floué “la centrale”, la Banque centrale, pour obtenir l’argent du sauvetage. ” Un prêt relais, dit M. Bowe. donc, donc… un relais jusqu’à ce que nous puissions vous rembourser. Ce qui veut dire. jamais”, poursuit-il sans réprimer un fou rire. Ces propos auraient été échangés le 18 septembre 2008, quelques jours après la faillite de la banque américaine Lehman Brothers. Une période où le monde financier était tétanisé par la crise des “subprimes”.

Lire l’article complet sur Le Monde

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.