Turquie : Recep Tayyip Erdogan sanctionné par les sondages

Après deux semaines de manifestations durement réprimées, une enquête d’opinion réalisée par un institut proche du pouvoir révèle un net fléchissement de la cote de popularité du Premier ministre.

Sa brutalité et ses outrances verbales ont transformé un sit-in de citoyens soucieux de préserver la place Taksim, à Istanbul, de ses fantaisies urbanistiques en un vaste mouvement de contestation populaire. Deux semaines de manifestations durement réprimées par sa police ont fait 4 morts et 7 800 blessés. Les arrestations se multiplient. Et Recep Tayyip Erdogan, qui dénonce un complot géant (« terroristes », « finance internationale », médias étrangers, réseaux sociaux, gauchistes, etc.), voit pour la première fois depuis dix ans son étoile pâlir.

Lire l’article complet sur Jeune Afrique

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.