Egorgeur de Londres : son enseignant “fier de lui”

Michael Adebolajo, qui a égorgé un soldat britannique le 22 mai, était l’élève d’Omar Bakri, imam radical, réfugié à Tripoli. Ce dernier se dit fier de son étudiant.

“Voilà cheikh Oussama !” Quand son fils, âgé de deux ans, entre d’un pas timide dans le salon, Omar Bakri le prend dans ses bras et déclare : “Il tuera le Obama de son temps”. Il voulait le prénommer Farouk. “Mais il est né le jour de l’assassinat par les Américains de Ben Laden. Alors j’ai décidé de l’appeler comme lui”. On avait presque oublié ce prêcheur radical. Depuis son bannissement du Royaume Uni, en 2005, il vit à Tripoli, le grand port du nord du Liban, privé d’une grande partie de ses anciens fidèles.

Lire l’article complet sur Le Nouvel Obs

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.