Turquie: une manif pour libérer des manifestants arrêtés

Réunis à l’appel du collectif à l’origine de la contestation, les protestataires ont remis leurs noms, adresses et numéros de pièces d’identité au bureau du procureur, exigeant d’être, eux aussi, interpellés pour avoir participé aux manifestations.

«Ce que nous disons, c’est: “voici mon identité, j’étais là-bas moi aussi, dans la manifestation, donc si c’est un crime, alors j’ai commis ce crime et je me rends”», a déclaré une avocate, Belgin Dinç.

Lire l’article complet sur lapresse.ca

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.